Aziz Saré (Spal / Italie): «J’étais l’un des plus petits de l’équipe»

Par
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
-
3 mars 2019



[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Il excelle dans le secteur médian, notamment dans la récupération. C’est d’ailleurs ce qui lui valut l’intérêt de la formation d’élite italienne Spal qui l’a engagé. Agé de 17 ans, Aziz Saré est une valeur sûre du football burkinabè. Grand de 1,75 m pour 72 kg, le jeunot qui poursuit son apprentissage avec les U19 de Spal a plein d’objectifs.
Comment es-tu venu dans le football?
J’ai commencé à jouer au football dès mon bas âge, plus précisément quand j’avais 6 ans. Voyant que je m’intéressais trop à ce sport, mon père m’a envoyé dans une équipe de football proche du domicile. Aujourd’hui, je lui dois beaucoup, car, il a été celui qui m’a aidé et qui le fait toujours pour que je réalise mon rêve.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quels sont les clubs dans lesquels tu es passé ?
Mon premier club, comme je l’ai dit tantôt, était près de chez moi. Il s’appelle AC Predappio. Après, j’ai rejoint le FC Forli où j’ai passé 3 ans avant de m’engager en faveur de Spal, une équipe qui évolue dans la série A, c’est-à-dire dans le championnat d’élite italien.
Quelle est ta situation actuelle en club?
Je suis avec les U19 de Spal. Quand je suis arrivé, j’ai rencontré de petites difficultés parce que j’étais l’un des plus petits de l’équipe et cela n’a pas été facile. Mais avec le travail, j’ai réussi à m’imposer. Je suis maintenant titulaire.
Comment Saré s’est retrouvé à Spal, une équipe de D1?
J’y suis arrivé grâce à mes bonnes prestations avec le FC Forli. Notamment lors de ma dernière saison. Je me rappelle que quoiqu’étant un milieu de terrain, j’avais réussi à marquer 10 buts. Et à la fin de la saison, mon agent m’a informé qu’il avait quelques propositions de clubs pour moi. Parmi elles, il y avait celle de Spal. Mon choix n’a pas été difficile du fait que c’est une équipe de D1.
Quels sont tes objectifs ?
Cette saison, mon objectif est de remporter le championnat, et évoluer rapidement dans le championnat d’élite italien. A partir de ce moment, je pourrai dire que j’ai réalisé mon rêve. Je tiens à cœur de rendre l’ascenseur à ma famille, car, c’est grâce à elle que je suis là où je suis. Porter les couleurs du Burkina Faso est aussi l’un des objectifs.
Connais-tu bien le Burkina Faso ?
Je connais bien mon pays. Papa m’y envoie souvent pour voir la famille. Je connais Ouagadougou et même certains villages dont le mien.
Quels sont les footballeurs burkinabè que tu connais ?
Je suis les prestations de la plupart d’entre eux, même si nous ne nous connaissons pas physiquement. Je peux citer entre autres, Bertrand Traoré, Alain Traoré, Charles Kaboré, Préjuce Nakoulma, Aristide Bancé, Jonathan Pitroipa et avant, Moumouni Dagano.
A quel footballeur voudrais-tu ressembler ?
J’ai beaucoup d’idoles comme Yaya Touré, Paul Pogba, Lucas Modric, Casemiro, etc. Mais, celui à qui je m’identifie le plus est N’golo Kanté.
Quel est ton club de rêve ?
Je rêve d’évoluer un jour au Real Madrid.
Quelles sont tes qualités ?
Difficile d’apprécier soit même. Je reconnais qu’à même que je parcours de longues distances sur le terrain. Je suis agressif et je récupère de nombreux ballons.
Entretien réalisé par Yves OUEDRAOGO